Model Lea in America – Travailler et vivre à New York et Miami

Amérique – le rêve de beaucoup, surtout des modèles. Lea a réussi : Elle a appris à connaître le mannequinat aux USA.

« Le rêve américain » – Lea a appris à le connaître

Nous lui avons parlé et elle nous a raconté des détails magnifiques et passionnants de son voyage.

Pourquoi êtes-vous allé en Amérique ?

« C’était totalement spontané. J’ai décidé de prendre l’avion pour les États-Unis deux jours avant le voyage. J’ai toujours rêvé de voir l’Amérique. Quand l’hiver a vraiment commencé et que tout est devenu stressant, j’ai décidé de rendre visite à des amis à Miami. »

Combien de temps y êtes-vous resté ?

« Le plan était de trois semaines de vacances. « En fin de compte, c’était six mois. »

Où étiez-vous aux États-Unis ?

« Je suis resté à Miami pendant les quatre premiers mois. Puis je suis allé à Chicago et j’ai passé les deux derniers mois à New York. »

Où avez-vous vécu ?

« A Miami, j’ai vécu dans une maison modèle et à New York avec des amis que j’ai rencontrés pendant mon séjour. »

Quelles sortes d’emplois avez-vous fait ?

« Très différent. en commençant par les catalogues, les trucs en ligne et l’éditorial. »

Quelle a été votre meilleure expérience à Miami ou à New York ?

« Tout le voyage, en fait. J’ai rencontré tant de nouvelles personnes de partout dans le monde. C’était la meilleure partie. »

Comment se présente le marché des modèles en Amérique ?

« Ce n’est pas vraiment difficile de s’implanter à Miami. Peu importe que vous soyez New Face ou déjà professionnel. Toutes les agences obtiennent les mêmes pièces moulées, ce qui signifie que tout le monde a les mêmes chances qu’un modèle, quelle que soit l’agence dans laquelle vous travaillez. C’est différent à New York. L’agence de mannequins joue un rôle important à cet égard. « Meilleure est votre agence, meilleures sont vos chances d’obtenir un bon emploi. »

Merci Lea, pour cette super interview !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire